Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


14 mars 2017

Mes actions sur la question du handicap à l’échelle locale

Dans la continuité des engagements de l’Etat en faveur de l’accompagnement des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, je suis particulièrement sensible aux situations de handicap qui me sont présentées à l’échelle de mon territoire. Aussi, je me suis mobilisée plus précisément ces dernières temps pour venir en aide à trois familles de ma circonscription touchées par le handicap.

Antoine T

Je suis intervenue dans le cadre d’une demande d’une mère pour son fils en situation de handicap très lourd qui est à la recherche d’une structure adaptée pour l’accueillir. Son fils est actuellement accueilli seulement trois demi-journées par semaine en établissement spécialisé, au regard des difficultés qu’il présente et de l’incapacité de la structure à accompagner ces difficultés, malgré toute la bonne volonté dont elle fait preuve. Dans ce cas de figure, toutes les personnes concernées ont atteint leurs limites : l’établissement veut accompagner mieux la prise en charge du handicap mais n’a pas les compétences requises pour le faire ; les aides publiques ont été actionnées mais ne servent pas l’objectif visé ; la famille est complètement désemparée, face à l’absence de prise en charge pour ce jeune en situation de handicap. Au nom du droit à la scolarité pour chacun, principe que je défends avec une grande vigueur et auquel notre gouvernement est particulièrement attaché, j’ai fait appel à la bienveillance de Mme Neuville, Secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, pour qu’une réponse appropriée soit apportée à cette situation.

Ingrid B

Une situation équivalente d’absence de prise en charge adaptée pour une personne en situation de handicap m’a aussi menée à adresser une interpellation à Mme Neuville. Dans ce cas précis, ce sont des mauvais traitements subis par une femme en situation de handicap au sein de la structure qui l’hébergeait qui a conduit à son exclusion de cet établissement. Toutefois, cette personne résidait dans cette structure depuis 25 ans, elle y avait tous ses repères, toute sa vie sociale. Son départ de cette structure l’a plongée dans un profond mal-être et une immense tristesse. Ses parents se battent depuis des années pour que leur fille réintègre cette structure. Je leur ai apporté tout mon soutien dans ces démarches et suis en attente du retour de la Secrétaire d’Etat que j’ai informée pour répondre à cette situation de la manière la plus adaptée possible.

Martin G

Enfin, j’ai été alertée par un couple sur la minoration de l’allocation pour les adultes handicapés attribuée à leur fils, depuis une nouvelle réglementation de l’AAH établie par le Conseil départemental en décembre 2016. Cette nouvelle configuration est inacceptable pour les familles concernées, d’autant plus qu’elle résulte d’une décision prise à l’échelle départementale qui remet en cause le principe d’égalité des territoires que nous défendons vivement au sein de la Majorité. A ce titre, j’ai attiré l’attention de Mme Neuville sur cette situation mais également sollicité la bienveillance du Président du Conseil départemental pour que ce nouveau règlement de l’AAH soit révisé et qu’il garantisse l’égalité de traitement pour toutes les personnes en situation de handicap quel que soit leur département de résidence.

La question du handicap a fait l’objet d’une attention particulière durant le quinquennat qui vient de s’écouler. Elle est un enjeu prioritaire au nom du bien-être, de l’épanouissement et du respect de chaque individu qui compose notre société. A l’échelle des territoires, en tant que parlementaire, il est de mon devoir d’accompagner au mieux les orientations de l’Etat en la matière et d’assurer leur application. C’est donc en toute cohérence avec les principes que défend notre gouvernement et en harmonie avec mes propres convictions que j’ai apporté ma contribution à la résolution de ces situations délicates. Je sais d’ailleurs pouvoir compter sur l’écoute de notre Secrétaire d’Etat Mme Neuville pour y apporter la meilleure réponse possible.


Partager sur Twitter Partager sur facebook