Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


14 avril 2017

Mon combat pour le maintien des classes et des écoles dans nos communes rurales

Au nom des principes d’égalité des chances et de réussite éducative auxquels l’école républicaine est particulièrement attachée, et dans la continuité des actions du Gouvernement qui a mis l’éducation au cœur de son action, avec l’embauche de 60 000 enseignants supplémentaires affectés là où le nombre d’élèves le rend nécessaire, j’ai accompagné les parents d’élèves et les collectivités dans leurs démarches pour obtenir le maintien des classes, particulièrement en zone rurale, par un contact régulier avec le directeur académique des Services de l’Éducation Nationale de la Sarthe.

Le maintien des classes et des écoles dans les communes rurales recouvre plusieurs enjeux :

  • D’abord, la France se doit de maintenir un service public identique dans tous les territoires, y compris dans les zones rurales, il en va de l’égalité.
  • Aussi, l’école est bien souvent le dernier lieu de cohésion sociale, de rencontre et d’échange entre les populations, garante de la vitalité des territoires. Il est également impératif de rendre attractives les communes aux yeux des jeunes parents afin de maintenir un dynamisme des villages autour des écoles, lieu de vie majeur.

S’il est vrai que la baisse très importante des effectifs d’élèves dans certaines communes ne permet pas toujours le maintien de classes, la pérennité de nos écoles ne doit pas être menacée. Un grand nombre de classes ont donc été maintenues.

Retrouvez quelques exemples de dossiers que j’ai défendus :

  • Dès 2012, écoles Marceau et Pesche du Mans ;
  • En 2013, école de Fillé-sur-Sarthe (maintien de la dernière classe) ;
  • En 2014, l’école d’Auvers-le-Hamon (maintien de la dernière classe), collège Vieux Colombier (ouverture d’une classe ULIS) ;
  • En 2015, école Gambette de Sablé-sur-Sarthe (maintien de la dernière classe), Souvigné-sur-Sarthe (maintien de la dernière classe), école de Montaigu (maintien de la dernière classe et construction de nouveaux logements dans le quartier) ;
  • En 2016, école de Fay (ouverture d’une quatrième classe), collège d’Allonnes (maintien de la classe bilangue espagnol) ;
  • En 2017, Souvigné-sur-Sarthe (maintien de la dernière classe).

 


Partager sur Twitter Partager sur facebook