Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


21 avril 2017

Oui, ça va mieux dans notre département

Oui, ça va mieux dans notre département
A écouter les commentateurs politiques partisans et l’opposition enfermée dans des postures dénigrantes stériles, durant ce quinquennat « rien n’aura été fait ». Contre cette idée reçue, je souhaite revenir sur ces cinq années d’action politique et leurs résultats concrets en Sarthe, pour que chacun puisse juger le bilan, rien que le bilan, en toute objectivité. Que ce soit en matière d’économie et d’emploi, d’éducation, de justice sociale, de logement ou de transition écologique, notre département a connu de réelles avancées. Je veux le dire avec force : « oui, ça va mieux ».

D’abord, les chiffres du chômage connaissent une nette amélioration. Quoi qu’on en dise, l’économie française recommence à créer de l’emploi. Ainsi, en Sarthe :

  • 397 emplois salariés ont été créés en 1 an (fin 2015 à fin 2016) dans le secteur marchand ;
  • 10 396 actifs ont été embauchés en 2016 grâce au dispositif Embauche PME ;
  • 2 791 emplois d’avenir ont permis à de jeunes actifs de s’insérer dans la vie active, de 2012 à 2017, ainsi que 1 085 garanties jeunes (à fin 2016) ;
  • 9 378 entreprises bénéficient du CICE en Sarthe, à hauteur de 93,8 M€ par an (chiffres 2015). Cette aide doit permettre à nos entreprises de retrouver des marges permettant l’investissement, de gagner en compétitivité et, à terme, d’embaucher.

En matière d’éducation, les engagements ont été tenus. Pour la réussite de tous les élèves, les moyens nécessaires ont été engagés, notamment là où il y en avait le plus besoin. Ainsi, en Sarthe :

  • A la rentrée 2017, seront créés 20 postes d’enseignant dans le primaire, 20 postes pour le dispositif « plus de maîtres que de classes » et 6 postes pour l’accueil des enfants de moins de 3 ans ;
  • De 2013 à 2017, l’académie de Nantes aura vu le nombre d’enseignants dans les classes de l’école publique progresser de + 1 833, dont + 841 dans le premier degré ;
  • Par ailleurs, dans le cadre d’une mobilisation généralisée pour refonder la citoyenneté et promouvoir le droit des jeunes à s’engager et à rendre service à la nation, 450 jeunes se sont engagés en service civique en Sarthe, dès 2015. C’est une grande fierté.

Pour la justice sociale, les droits sociaux ont été pérennisés et renforcés. Ainsi, en Sarthe :

  • 9 160 retraités ayant commencé à travailler tôt ont pu bénéficier d’un départ anticipé, dès 60 ans. 4 009 foyers ont bénéficié d’une augmentation du complément familial, et 6 387 d’une revalorisation d’allocation de soutien familial ;
  • Pour l’augmentation du pouvoir d’achat : 36 665 foyers ont bénéficié de la nouvelle prime d’activité en 2016, soit 47 874 personnes. Le montant moyen a été de 156 € par mois, et a représenté l’équivalent d’un 13ème mois au niveau du SMIC ;
  • 11 177 foyers ont bénéficié de la revalorisation de 10% du RSA socle (+70 € par mois pour une personne seule, de 2013 à 2017) ;
  • Nous députés nous avons par ailleurs voté une baisse d’impôt généralisée pour les plus modestes : en Sarthe, depuis 2014, 129 308 foyers ont été bénéficiaires d’une baisse d’impôt sur le revenu, pour un gain moyen de 401 € par foyer ;
  • Enfin, combat mené pour le progrès et l’égalité : 151 mariages pour tous ont été célébrés dans notre département dès 2014-2015.

Pour le logement et l’égalité des territoires, l’accès à la propriété a été consolidé, nos ruralités ont été valorisée, et l’accès au service public a été conforté. Aucun territoire ne doit être délaissé. Ainsi, en Sarthe :

  • 2 491 logements sociaux ont été financés entre 2012 et 2016, et 2 opérations de mobilisation du foncier public ont eu lieu pour engager la création de 128 nouveaux logements ;
  • Pour l’accès à la propriété : 997 ménages ont bénéficié de prêts à taux 0 en 2016 ;
  • Parce que nous devons également renforcer l’attractivité du territoire : 131,72 millions d’euros sont mobilisés pour le développement du Très Haut Débit ;
  • Pour l’accès aux soins : 14 maisons de santé sont ouvertes, et 2 sont en projet. 4 maisons de services publics sont également ouvertes (au 04/11/16).

Enfin, pour la transition énergétique, indissociable de notre économie de demain, de grands chantiers ont été menés en faveur de nos territoires. Ainsi, en Sarthe :

  • La production d’énergie solaire a progressé de 86 % dans le département ;
  • 3 territoires à énergie positive représentant 584 865 habitants se mobilisent autour de projets concrets pour l’environnement ;
  • L’agriculture biologique a progressé de 19 % de 2012 à 2015 (en ha), 2 méthaniseurs à la ferme produisent aujourd’hui l’électricité nécessaire à 841 foyers et 58 agriculteurs travaillent ensemble au sein de GIEE, pour porter des projets agro-écologiques.
Ainsi, à travers ce bilan, chacun peut apprécier les répercussions concrètes de notre politique depuis 5 ans dans notre département, sans préjugés. En conscience, comment soutenir sans mauvaise foi que « rien n’a été fait » ? Loin des idées reçues, reconnaissons sans embarras toutes les améliorations portées durant ce quinquennat, autant de mesures que je suis fière d’avoir votées, et qui s’inscrivent dans le quotidien des Sarthois.

Partager sur Twitter Partager sur facebook