Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


27 avril 2017

Mon soutien fidèle au personnel de l’EPSM de la Sarthe

Dans le prolongement des nombreuses interpellations que j’ai déjà transmises à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé au sujet de l’avenir de l’EPSM de la Sarthe et au nom du soutien que j’apporte au personnel de l’établissement depuis leurs premières actions, j’ai de nouveau sollicité la bienveillance de Mme Touraine, par courrier le 26 avril dernier, afin de garantir le maintien de postes au sein de l’établissement, notamment dans le pôle de psychiatrie infanto-juvénile.

En effet, plusieurs postes de psychologues seraient menacés au sein du pôle de psychiatrie infanto-juvénile de l’EPSM, mettant en cause les conditions de travail du personnel et la qualité de l’offre de soins de l’établissement. Le motif invoqué pour justifier ces licenciements est la nécessité de limiter le déficit de l’établissement qui traverse un contexte économique difficile.

Pour rappel, dès mai 2013, je me suis mobilisée pour soutenir la direction et le personnel de l’EPSM au moment où l’établissement avait fait l’objet d’une première restriction budgétaire, à l’origine de la suppression de 60 postes entre 2013 en 2014. Cette mesure avait déjà suscité l’incompréhension de l’ensemble des personnels, qui ont vu leurs conditions de travail fragilisées. C’est aussi la qualité de l’offre de soins en Sarthe qui se trouvait compromise.

Si elle devait être menée à son terme, la présente mesure bouleverserait le service de pédopsychiatrie de l’établissement. Elle diminuerait les possibilités de consultation et un allongement des listes d’attentes alors que de nombreuses familles n’ont pas les moyens de se tourner vers le secteur libéral, les consultations de psychologues n’étant pas remboursées. Ainsi, 768 enfants pourraient se trouver sans suivi médical au 1er août 2017.

Consciente de ces enjeux, je resterai assidûment impliquée sur la situation de l’EPSM et de son personnel, dont la mobilisation repose sur le souci d’assurer la capacité de l’établissement à préserver l’intérêt des patients et de leur prise en charge. Je ne doute pas de l’écoute et de la sensibilité dont fera preuve la Ministre sur cette question, qui a toujours témoigné une bienveillance à l’égard de mes sollicitations concernant l’EPSM de la Sarthe.

 


Partager sur Twitter Partager sur facebook