Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


06 juin 2019

Ma question écrite sur l’avenir de l’éducation routière

Texte de ma question écrite : 

Mme Sylvie Tolmont alerte M. le ministre de l’intérieur sur les craintes exprimées par les auto-écoles quant à l’avenir de l’éducation routière. La baisse constante des accidents sur les routes a été possible grâce à l’engagement des pouvoirs publics visant à encadrer la formation routière, et ce, avec l’engagement constant des professionnels concernés. Aujourd’hui, la réforme à venir porte la volonté d’une plus grande accessibilité au permis de conduire. Toutefois, la mise en concurrence des auto-écoles traditionnelles par rapport aux plateformes en ligne ne doit pas conduire les pouvoirs publics à réduire leurs exigences en termes de qualité de formation, gage de la sécurité de nos routes. À cet égard, les auto-écoles défendent que l’agrément préfectoral relatif aux établissements d’éducation routière devrait être de portée départementale. En effet, la perspective d’une portée nationale de cet agrément est perçue par ces professionnels comme susceptible de rendre illusoire un contrôle effectif de la qualité de la formation prodiguée. Aussi, elle l’interroge sur les intentions du Gouvernement pour maintenir l’assurance d’une éducation routière de qualité.

(Question écrite publiée au Journal Officiel le 4 juin 2019)


Partager sur Twitter Partager sur facebook