Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


12 juillet 2019

Mon courrier à la Ministre chargée des Transports sur les nuisances générées par la ligne TGV

Le 17 juin dernier, à la Préfecture de la Sarthe, se tenait une réunion de restitution des conclusions du rapport du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD).

Pour mémoire, ce rapport avait été sollicité par la Ministre chargée des Transports en mai 2018 afin :

  • d’objectiver les nuisances générées par les lignes Bretagne – Pays de la Loire et Sud-Europe-Atlantique ;
  • de proposer des mesures de traitement des situations de nuisances avérées ;
  • d’étudier les éventuelles évolutions nécessaires à la réglementation pour l’avenir.

Alors que ce rapport était attendu pour décembre 2018, il fut finalement publié le 2 mai dernier.

La réunion du 17 juin était destinée à faire le point sur les conclusions de ce rapport et sur les décisions prises par la Ministre pour répondre à la demande des riverains impactés.

Ce rapport reconnaît la réalité des nuisances générées par la ligne TGV Bretagne – Pays de la Loire et permet d’établir que le département de la Sarthe est le plus impacté parmi les trois départements traversés par cette ligne.

Globalement, les recommandations formulées par le rapport ont été suivies par la Ministre, laquelle a indiqué qu’il serait débloqué la somme de 11 millions d’euros concernant les aménagements destinés à protéger les riverains de cette ligne des pics de bruits (22 millions pour la ligne Sud-Europe-Atlantique).

Toutefois, ces engagements ne sont pas suffisants pour faire cesser les nuisances pour l’ensemble des riverains concernés.

Par ailleurs, le choix d’une répartition de l’engagement financier, par moitié sur l’État et l’autre moitié sur les collectivités locales, est hautement contestable.

C’est pourquoi, j’ai interpellé par le biais du courrier ci-dessous la Ministre sur ses choix politiques, lesquels m’apparaissent inefficaces et partiels.

La copie de ce courrier a été adressé au CRI 72, à l’ADEN (Association des Élus contre les Nuisances) et aux collectivités de ma circonscription impactées.

 

 


Partager sur Twitter Partager sur facebook