Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


31 juillet 2019

Ma question écrite sur le pouvoir d’achat des retraités de l’artisanat et du commerce de proximité

Texte de ma question écrite : 

Mme Sylvie Tolmont attire l’attention de M. le ministre de l’économie et des finances sur la baisse du pouvoir d’achat des retraités de l’artisanat et du commerce de proximité. Leurs carrières, bien qu’ayant été fort longues et débutées dès leurs 15 ans, leur donnent souvent droit à de très maigres retraites. Après 4 ans de quasi-gel, celles-ci n’ont pas été revalorisées en 2018 et presque pas en 2019 (+ 0,3 %) mais chaque retraité doit supporter depuis 2018 une majoration de CSG de 1,7 % dès que celui-ci a des revenus supérieurs à 2 000 euros mensuels. Si le Gouvernement a reconnu que l’effort demandé aux retraités était injuste, il n’en reste pas moins que la revalorisation des retraites pour 2020 ne se fera qu’au niveau minimum, à savoir la compensation de l’inflation. Plus récemment encore, le Président de la République a annoncé « un minimum contributif, la retraite minimale qu’on touche quand on a travaillé durant toute sa vie », porté à 1 000 euros, c’est-à-dire à peine plus que le montant maximal de l’ASPA (903 euros en 2020) – l’ex-minimum vieillesse. Aussi, elle lui demande des précisions sur les intentions du Gouvernement pour répondre aux demandes légitimes formulées par les retraités.

(Question écrite publiée au Journal Officiel le 30 juillet 2019) 


Partager sur Twitter Partager sur facebook