Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


26 septembre 2019

Les urgences de l’hôpital du Bailleul fermées la nuit jusqu’au 14 octobre

J’ai appris hier que les urgences de l’hôpital du Bailleul seraient fermées  jusqu’au 14 octobre, de 20h30 à 8h30.

Cette fermeture s’explique par une pénurie chronique de médecins urgentistes, laquelle ne permet plus d’assurer la continuité et la permanence des soins au service d’accueil des urgences et au SMUR. En effet, sur les 12 postes théoriques de médecins urgentistes titulaires, seuls 1,6 équivalents temps plein sont actuellement employés au Pôle Santé Sarthe Loire.

L’accueil des patients, la nuit, devra être assumé par une infirmière et une aide-soignante, lesquelles pourront réorienter les patients, en lien avec le SAMU 72, en fonction de leur état de santé, notamment vers la maison médicale de garde, le Centre hospitalier du Mans ou bien le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers.

Au niveau de la Sarthe, il manque 30% des ressources humaines médicales nécessaires pour assurer le service des urgences et 29% pour ce qui est du Service Mobile d’Urgence et de Réanimation (SMUR).

Je déplore cette situation, laquelle est le symbole visible de l’asphyxie de nos services publics et la manifestation de l’échec des politiques menées en ce domaine, et ce, malgré nos propositions pour assurer l’accès aux soins partout en France.

Elle accentue le sentiment exprimé par nos concitoyens d’abandon des services publics, et ce, notamment en milieu rural.

Il s’agit d’un évènement de crise qui était pourtant prévisible compte tenu du manque structurel de médecins. Cette crise pourrait être corrigée par une volonté politique forte de la part des pouvoirs publics.

Aujourd’hui, je m’interroge sur les mesures qui seront prises, après cette fermeture, laquelle est présentée comme étant temporaire, afin de régler définitivement le problème et assurer le fonctionnement normal de ce service.

Je m’inquiète également de la charge de travail pesant sur l’infirmière et l’aide-soignante assurant l’accueil des patients, lesquelles devront renvoyer les patients se présentant en situation de crise.

Cette situation ne peut perdurer et j’en appelle aux pouvoirs publics pour garantir l’accès aux soins et la sécurité des patients ainsi que de bonnes conditions de travail de l’ensemble des agents hospitaliers.

C’est en ce sens que je me suis exprimée auprès de la chaîne ViàLMTV: https://vialmtv.tv/bailleul-3-semaines-sans-urgences-de-nuit/

 

 


Partager sur Twitter Partager sur facebook