Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


09 octobre 2019

Mon courrier à la Ministre sur le manque d’enseignants de STAPS à l’Université du Mans

Par courrier de ce jour j’ai souhaité alerter la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mme Frédérique VIDAL, sur le manque d’enseignants dans la filière des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) de l’Université du Maine.

La démission de leurs responsabilités du directeur de cette filière ainsi que de vingt enseignants concernés afin d’obtenir, a minima, deux maîtres de conférences, l’un en psychologie, l’autre en sciences de l’éducation, est une situation inédite et particulièrement alarmante, soulignant la saturation des enseignants.

Ce recrutement apparaît pourtant éminemment nécessaire compte tenu de l’évolution de cette filière. En effet, si en 2017, elle comptait 850 étudiants, dont 350 en première année, aujourd’hui, ce chiffre s’élève à 955 élèves au total, avec 448 pour la première année.

Or, la situation budgétaire dégradée de l’Université du Maine ne lui permet pas, en l’état, d’apporter une solution à cette difficulté.

Le Gouvernement doit prendre ses responsabilités afin de garantir un enseignement de qualité pour les étudiants et répondre aux préoccupations légitimes exprimées par ces enseignants.

Les difficultés financières de l’Université du Maine sont malheureusement le reflet de celles dont souffre plus généralement l’enseignement supérieur dans notre pays, pris en tenaille entre une baisse régulière des moyens alloués et une augmentation des effectifs étudiants.

J’interrogerai la Ministre sur l’avenir de la filière STAPS au cours des débats du Projet de loi de finances 2020.


Partager sur Twitter Partager sur facebook