Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


14 février 2020

Allocation adulte handicapé (AAH) : une victoire pour les personnes en situation de handicap

L’Assemblée nationale a adopté jeudi 13 février dernier contre l’avis du Gouvernement et de la majorité parlementaire une proposition de loi portant diverses mesures de justice sociale. Celle-ci comprend plusieurs modifications législatives bienvenues en faveur des personnes en situation de handicap, lesquelles étaient attendues de longue date par les associations. 

Je suis fière d’avoir contribué par mon vote à faire adopter des mesures significatives en faveur des personnes en situation de handicap, parmi lesquelles :

      • La suppression de la  la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’Allocation Adulte Handicapé, dispositif destiné à améliorer le pouvoir d’achat et l’autonomie financière des personnes en situation de handicap et contribuant donc à l’inclusion sociale de ces dernières.
      • L’extension de l’âge maximum de la prestation de compensation du handicap, passant de 60 ans à 65 ans.
      • Accessibilité aux différentes augmentations de l’AAH instaurées entre 2018 et 2019 pour l’ensemble des allocataires, lesquels se verront donc bénéficier de la hausse de  40 euros de l’allocation.

L’adoption de ces différentes mesures constitue la consécration de revendications légitimes formulées par les personnes en situation de handicap, les associations et le Parti Socialiste.

En effet,  nous dénoncions les règles de calcul de l’AAH lesquelles opéraient, entre ses bénéficiaires, par la prise en compte des revenus du concubin, du partenaire pacsé ou du conjoint, une inégalité financière manifeste.

Je me réjouis d’avoir contribué à l’adoption de cette proposition de loi qui s’inscrit dans la droite ligne de notre action sous le mandat précédent, mandat durant lequel nous avions, notamment, augmenté la durée d’attribution de cette allocation.

L’inclusion sociale n’est pas à vain mot mais une réalité qu’il nous appartient de défendre et de construire.

C’est pourquoi je resterai vigilante à l’adoption de cette proposition de loi par le Sénat, afin de permettre aux personnes en situation de handicap et à leur famille de bénéficier d’une véritable avancée.


Partager sur Twitter Partager sur facebook