Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


15 avril 2020

Notre proposition de loi élargissant les chèques-vacances aux personnels mobilisés contre le Covid

Le 14 avril dernier, j’ai déposé, avec les députés de mon groupe, une proposition de loi tendant à instituer un dispositif exceptionnel de chèques-vacances pour les personnels assurant la continuité des services vitaux de la Nation.

La France, comme de nombreux autres pays à travers le monde, fait face à la plus grave crise sanitaire qu’elle ait connue depuis un siècle. Avec une majorité de la population en confinement, c’est un combat de chaque instant contre le Covid-19 que nous devons mené.

Cependant, cette lutte est avant tout celle des soignants et personnels aux seins des hôpitaux, EHPAD, centres d’accueil et établissements de santé spécialisés, qui accompagnent et soignent nos concitoyens. Ces hommes et femmes prennent, chaque jour, des risques pour sauver les autres, alors même que le matériel de protection manque.

Cette combat est aussi celui de toutes les femmes et les hommes qui continue à faire « tourner » notre pays. Tous les fonctionnaires et salariés qui, dans la diversité de leur fonctions, assurent la continuité de la vie du pays.

C’est pourquoi, en réponse à leur dévouement dans cette période difficile, nous proposons, avec mon groupe, d’élargir le dispositif des chèques-vacances émis par l’Agence Nationale pour les Chèques Vacances (ANCV).

En effet, aujourd’hui plusieurs fonctions et métiers en première ligne ne peuvent pas bénéficier de ce dispositif. Aujourd’hui, pour les bénéficiaires, le montant des contributions varie selon la rémunération du salarié, sa situation familiale et la taille de l’entreprise. Or, le virus n’épargne personne, c’est pourquoi nous proposons une mesure d’égalité pour tous les personnels en première ligne.

De plus, ce dispositif permettrait de soutenir différentes activités économiques françaises particulièrement impactées par l’épidémie, comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration ou encore les loisirs.

Cette mesure me semble importante conformément à notre principe de fraternité et en faveur du bien-être de ces héros du quotidien. Toutefois nous sommes conscient que cette mesure en appelle d’autres et nous ne perdons pas de vue la nécessite actuelle d’un soutien psychologique pour l’ensemble des personnels mobilisés.


Partager sur Twitter Partager sur facebook