Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


08 juillet 2020

Représentation des femmes dans les médias, j’interpelle le Président du CSA

Ce mardi 7 juillet, à l’occasion d’une audition dans le cadre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, j’ai interpellé M. Roch-Olivier Maistre, Président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sur la représentation des femmes dans le paysage audiovisuel français.

Je l’ai également alerté sur la situation actuelle du secteur et la nécessité d’une transposition rapide de la directive sur les services de média audiovisuel (SMA).

Le texte de mon intervention :

Monsieur le Président, 

Le rapport annuel 2019 du CSA intervient dans un contexte de tension pour le monde de l’audiovisuel, lequel connaît une crise inédite et pour le moins brutale du fait des circonstances sanitaires.

Paradoxe de la situation, les acteurs du secteur ont, dans la période, réalisé d’excellentes audiences, d’un niveau parfois record, mais se heurtent à de graves difficultés économiques dont les conséquences pourraient s’avérer désastreuses pour nombre d’entre eux à plus ou moins long terme.

En effet, alors que les Français ont, pendant le confinement, considérablement augmenté leur consommation de contenus, le choc économique dû à la crise a provoqué une forte diminution des investissements publicitaires, lesquels constituent la principale source de financement de l’écosystème audiovisuel. 

Dans un tel contexte, seuls les services de vidéos à la demande, Netflix en tête, poursuivent leur progression et profite économiquement de la situation au détriment des acteurs nationaux.

Nous tenons à cet égard à alerter à nouveau sur la nécessité d’une transposition urgente de la directive SMA afin de lutter contre la distorsion de concurrence entre les chaînes TV et les plateformes et acter ainsi la contribution de ces dernières au financement de la création audiovisuelle et cinématographique.

Au-delà de ces considérations économiques, sans transition dans le temps qui m’est imparti, je souhaiterais vous interroger sur la représentation des femmes dans les médias.

Si votre rapport annuel fait état d’une légère progression de la présence des femmes à l’antenne (tv et radios) à 41%, leur temps de parole reste inférieur à 36%, la marge de progrès reste donc conséquente et le combat pour la parité, pour l’égalité dans ce domaine, n’est pas gagné loin s’en faut !

Dès lors, j’ai 2 questions : 

    • Quelles prérogatives, dont vous ne bénéficiez pas à l’heure actuelle, vous seraient utiles afin d’aller plus loin dans ce combat ? 
    • L’introduction d’une proportion prédéfinie de femmes sur les antennes vous paraît-elle être une option pertinente ? 

 

Dans sa réponse, M.Roch-Olivier Maistre a reconnu la nécessité de tendre vers des objectifs quantitatifs pour obtenir une meilleure représentation des femmes dans le paysage audiovisuel, confirmant ainsi que le combat pour la parité progresse trop lentement et qu’une évolution de la réglementation est inévitable.

Il a par ailleurs souligné que la diversité, de façon plus générale, marque le pas dans le secteur audiovisuel et que nous ne pouvons nous en satisfaire. En effet, celle-ci est au cœur des préoccupations sociales des citoyens et doit s’établir afin d’améliorer la représentativité de la population française.

À cet effet, un baromètre de la diversité devrait être publié en septembre prochain, avec la volonté d’instaurer à nouveau le débat autour de cette question.

Face à ces annonces, je resterai particulièrement attentive aux évolutions qui seront apportées en la matière.

 


Partager sur Twitter Partager sur facebook