Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


17 novembre 2020

Exclusion des soignants du secteur social et médico-social du Ségur de la Santé, j’interpelle O. Véran

De nombreux aides soignants du secteur social et médico-social du territoire ont attiré mon attention sur l’inégalité de traitement dont ils sont victimes compte tenu de leur exclusion de la revalorisation salariale portée par le Ségur de la Santé.

En effet, si les personnels des établissements de santé et d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ont pu bénéficier d’un complément de traitement indiciaire (CTI) de 183€ nets par mois, suite à ce Ségur, ceux des établissements sociaux et médico-sociaux en ont, quant à eux, été privés.

Une telle discrimination est incompréhensible et intolérable au regard de l’investissement des 40.000 acteurs de soins concernés qui ont été mobilisés en première ligne, tout au long de la crise sanitaire, permettant ainsi de contribuer à éviter l’engorgement des services hospitaliers.

Rappelons que ces aides soignants disposent de la même formation de base, bénéficient du même diplôme et exercent le même métier que leurs homologues.

Aussi, en soutien à ces professionnels qui m’ont sollicité et afin qu’ils soient reconnus à la hauteur de leur engagement, ce qui était l’engagement du gouvernement lors de l’ouverture du Ségur de la santé, j’ai décidé d’interroger le Ministre des solidarités et de la santé, par le biais d’une question écrite (n°34019).

Au-delà de la simple correction de cette différence de traitement injustifiée, j’appelle le gouvernement à assurer à cette profession une meilleure reconnaissance ainsi que de meilleures conditions de travail.


Partager sur Twitter Partager sur facebook