Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


10 juin 2021

Une réforme de l’assurance-chômage odieuse qui précarisera les plus précaires !

À partir du 1er juillet prochain, rentrera en vigueur la réforme de l’assurance-chômage.

Nous appuyant sur l’étude d’impact réalisée par l’UNEDIC, nous avons présenté, ce mardi, une étude mettant en lumière les conséquences délétères de cette réforme.

En l’occurrence, celle-ci démontre, notamment, que cette réforme impactera plus durement encore les jeunes demandeurs d’emplois ainsi que les territoires présentant déjà une situation économique et sociale dégradée. Elle précarise donc davantage encore la situation des plus précaires !

En durcissant les conditions d’ouverture des droits et en instaurant un nouveau mode de calcul de l’allocation chômage, cette réforme va toucher 1,15 million de personnes sur les 2.800.000 nouveaux demandeurs d’emploi, soit 41% d’entre eux, avec une baisse moyenne de 17% de leur allocation.

Alors que la crise sanitaire a fait exploser les chiffres de la pauvreté, notamment chez les jeunes, cette décision de maintenir cette réforme est irresponsable. Rappelons que les moins de 25 ans ne peuvent prétendre à l’attribution du RSA, dont les demandes d’attribution ont fortement progressé dans tout le pays, et que le gouvernement s’obstine à refuser notre proposition d’instauration d’un « minimum jeunesse ».

Dans la Sarthe, 9.635 personnes verront leurs allocations pénalisées, dont 3.714 jeunes de moins de 25 ans. Par ailleurs, 3.938 personnes subiront un retard dans leur indemnisation.

Comme par le passé, je m’oppose à cette réforme dont les conséquences humaines sont intolérables.

Pour consulter cette étude, cliquez sur ce lien : https://www.parti-socialiste.fr/assurance_ch_mage_plus_d_un_million_150_milles_perdants.


Partager sur Twitter Partager sur facebook