Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


27 juillet 2021

Ma question écrite sur l’abandon des animaux domestiques

Texte de ma question écrite : 

Mme Sylvie Tolmont attire l’attention de Mme la ministre de la transition écologique sur la nécessité de mettre en place des mesures fortes afin de lutter contre l’abandon des animaux domestiques. En effet, avec une moyenne de 100 000 abandons chaque année, la France est la « championne » d’Europe du nombre d’animaux abandonnés. Alors que l’été est arrivé, beaucoup de refuges font face à une situation absolument catastrophique, débordés par l’afflux de nombreux animaux domestiques, abandonnés par leur propriétaire. Ainsi, la Société protectrice des animaux (SPA) a récemment annoncé que ses 62 refuges sur le territoire étaient tous quasiment arrivés à saturation. En Sarthe, le refuge de la SPA à Yvré l’Evêque a presque atteint, en cette mi-juillet 2021, sa capacité maximale. Les responsables de ce refuge ont noté, entre mai et juillet 2021, 17 % d’abandons en plus par rapport à 2019. La situation est grave et ne risque pas de s’arranger, alors que l’été est la période où les abandons sont les plus nombreux avec les départs en vacances des propriétaires. Face à ce fléau, qui laisse les refuges désemparés face au manque de moyens et à l’impossibilité d’accueillir tous les animaux rescapés, il s’avère nécessaire de mettre en œuvre des mesures fortes rapidement. Depuis longtemps, des propositions sont formulées par les associations qui recueillent ces animaux. Lutter contre les achats irresponsables d’animaux dans des animaleries ou sur des sites de vente en ligne, à l’image de ce qui s’est passé pendant les confinements successifs, est une des idées défendues. Il est aussi important de sensibiliser les citoyens, dès le plus jeune âge, à l’adoption responsable, en encourageant la réflexion approfondie car l’adoption d’un animal est un engagement qui doit être assumé sur une quinzaine d’années. Elle souhaiterait donc connaître ses intentions afin de lutter contre ce fléau.

(Question écrite n°40299 publiée au Journal Officiel du 27/07/2021)


Partager sur Twitter Partager sur facebook