Sylvie
Tolmont


Députée de la Sarthe
4e circonscription


16 novembre 2021

Ma question écrite sur la situation de la bande de Gaza

Texte de la question écrite :

Mme Sylvie Tolmont attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la situation de la bande de Gaza. Après des épisodes de tension cet été, on constate cet automne un assouplissement progressif de la politique de blocus menée conjointement par Israël et l’Égypte sur la bande de Gaza. Depuis fin août 2021, le passage frontalier de Rafah est partiellement rouvert côté égyptien, comme celui de Kerem Shalom côté israélien. Fin octobre 2021, les autorités israéliennes ont accordé 3 000 nouveaux permis d’entrée à destination des « commerçants » de Gaza (ouvriers et cadres), portant à 10 000 le nombre de permis délivrés. De même, pour la première fois depuis 2009, 4 000 Palestiniens sur le territoire israélien ont été régularisés. Par conséquent, si l’on constate un assouplissement momentané du blocus, on doit rester extrêmement vigilant concernant les mesures israéliennes qui affectent les populations civiles de la bande de Gaza. Tout en demeurant lucide sur la persistance des tensions, ces signes attestent de la volonté de désescalade des autorités israéliennes et égyptiennes d’une part, palestiniennes de l’autre. Ce dialogue et ces échanges entre belligérants sont facilités par l’entremise diplomatique de plusieurs pays – Mme la députée pense au Qatar en particulier. Or il apparaît aux observateurs internationaux que cette médiation s’effectue sans que la France ne soit associée aux négociations entre les parties prenantes. Si les autorités israéliennes soutiennent que le blocus est un impératif de sécurité, les défenseurs des droits humains déplorent son impact sur les populations civiles de Gaza. Aussi, Mme la députée s’interroge sur l’action diplomatique de la France concernant la bande de Gaza. Elle souhaite connaître sa position sur cette question et les actions qu’il compte mener pour encourager et accompagner l’abandon de la politique du blocus.

(Question écrite publiée au Journal Officiel du 16 novembre 2021)


Partager sur Twitter Partager sur facebook